Home

Bienvenue sur la page Lou-cat.com !

Welcome to Lou-cat.com !

Cette page illustre la réalisation d’une fresque interprétant une réclame ancienne. Un chantier de peinture entrepris et réalisé par une artiste Sandrine REY avec l’aide de James JUDGE son compagnon artiste, avec les encouragements de la propriétaire de l’ immeuble Agnes Amanrich, sans  oublier l’aide précieuse d’un échafaudage et la confiance de M. le Maire de Marseillan Yves Michel.

Le Tabac du boulevard Lamartine

Sur le boulevard Lamartine à Marseillan, voici le numéro 43.

Les photographie ci-dessous nous montrent la maison telle qu’elle fut avec les publicités peintes.  Le mur de cet immeuble était certainement choisi pour la visibilité qu’il offrait, à l’intersection de beaucoup de rues, terrasses de cafés, Place de la Marianne, l’ Hôtel de Ville.

Photo : ouvrage Albert Arnaud et Jean-Vincent Molino “Marseillan d’hier et aujourd’hui”.

 

Photo : S. REY. Une carte postale de ma famille, avec “Débit – Tabacs”. La pierre était apparente et les réclames pour Singer. La croix était ajoutée par ma grand-mère..

 

1938. Photo : Ouvrage Marseillan J-Vincent Molino.

L’adresse devint le Tabac Epicerie de Mme Draussin qui l’exploita pendant 28 ans. Sur cette photographie on peut voir au coin supérieur un bout du lettrage d’époque.

Le Chat Extra Garanti

 

Marseillan est avant tout la ville de mes racines, mes ancêtres. A l’annonce de la rénovation de la façade du 43 du boulevard Lamartine, j’ai décidé de travailler bénévolement et j’ai proposé mes services de restauration de peintures à la propriétaire.  La restauration ne pouvant pas être envisagée,  la sauvegarde des réclames étant impossible, j’ai donc imaginé la réalisation d’une peinture nouvelle. Celle-ci ferait écho à une publicité qui était chère au cœur de beaucoup de marseillanais : le chat. Lo cat !

Dessin du chat 2017 : Numéro 3. Les Yeux verts.  Sandrine REY.

A l’origine, trois publicités étaient peintes sur ce mur, vestiges d’une autre époque lorsque les réclames étaient peintes sur les murs. La date de la réalisation de cette peinture du chat se situe entre 1920 et 1935. Ce mur était le témoignage du succès des vins et spriritueux élaborés à cette époque et leur commerce en France. A droite, l’homme au chapeau haut de forme, la marque Bitter Gaillard de Bordeaux. A gauche la magnifique peinture Dubonnet. Ces réclames faisaient écho à ce que fut Marseillan, une ville portuaire vivant du commerce du vin et spiritueux entre 1850 et 1950.

Photographie A. Amanrich.

Sur la façade, en haut et à droite voici Le chat.  Tout le monde connaît Le chat, il fut vendu à l’époque des lavandières sous forme de bloc lessive, en paillettes, puis en poudre, jusqu’au Chat Machine…

Savon Pur. Extra Garanti. On peut aussi lire en dessous “en vente ici” lorsque le tabac fut également une épicerie. Souvenir émouvant pour les marseillanais ayant des racines familiales et bien sûr tous les marseillanais qui aiment l’histoire de ce village. Savon pur Le chat Extra Garanti, Marque historique!

Le chat avec deux fenêtres. Photo : S. Rey 2011.

L’histoire du savon Le Chat .

Extraits de divers ouvrages à la Bibliothèque Forney à Paris.

Nombreuses sont les publicités murales peintes qui n’existent plus aujourd’hui. Tableau réutilisé à l’envie, les murs accueillaient les messages publicitaires des annonceurs. On efface plus ou moins bien on gratte la peinture et on remet une couche. C’est pour cette raison que peu de réclames du XIX et XXeme siècle sont parvenus jusqu’à nous.”
extrait : La publicité dans le paysage urbain. I. Parmentier.

Si l’origine du savon se perd dans la nuit des temps, c’est au XVIIIeme siècle qu’à Marseille se développe la fabrication de cet ancêtre de tous le produits d’hygiène et d’entretien. En 1786, pas moins de quarante-huit manufactures de savon sont en activité.  En 1812, le savon à l’huile de Marseille se voit accorder une marque particulière avec l’usage exclusif d’un pentagone . Le pentagone sera remplaçé par un octogone puis un cercle… Monsieur Ferrier choisira une tête de chat. Cet animal, symbole de douceur, de propreté est en adéquation parfaite avec un produit  destiné au lavage du linge et à la toilette de toute la famille. Il propose à sa clientèle les marques l’étoile et l’éventail qui seront supplantées par Le Chat. A partir de 1900 les affiches de la marque vont décliner à l’infini la tête de chat sur les murs…”

exemple d’une autre peinture : Savon Le chat sur le mur d’une maison.

Exemples de publicités années 1950.

Plusieurs artistes auront participé à la publicité, l’image publique de cette marque : Les dessins et  tableaux de Francisco Tamagno, une affiche sublime de Cassandre disparue… L’ affiche centenaire peinte par  H. Le Monnier datée de 1930, fut exclusivement le modèle d’inspiration pour mon interprétation du chat.

Sur la réclame d’époque ci-dessous, on peut voir la typographie utilisée à l’origine ayant servi comme modèle pour la peinture de Marseillan. Pour “Savon pur” et pour Extra Garanti. Cette réclame date d’environ 1900.

Réclame métal de Y. Cadenac

LO CAT Le chat en occitan.

Le retour du chat

Sandrine Rey. Studio de James Mai 2017.

Avec la propriétaire, nous avons échangé des idées rapidement cela m’a permis d’avancer. Après quelques semaines, j’ai proposé quelques têtes de chat et immédiatement, le choix du dessin du chat était fixé ainsi que les couleurs.

Plusieurs idées pour agrémenter le chat sur le mur ont été évoquées, puis finalement  j’ai proposé la figure du chat comme unique figure, centrée. Pour des raisons de place, le projet du chat initialement envisagé à droite n’a pas abouti…

L’idée était de ne pas faire de publicité pour l’alcool, ne pas non plus mentionner une marque existante.  Lors d’ une discussion, un jour Agnès me dit : pourquoi pas Lou cat? je lui ai répondu “Lo cat” oui ! Le nom était choisi.

Essai sur papier. Préparation.
Sur l’échafaudage en compagnie de James et Lo cat…

De retour à Marseillan, la réalisation de notre fresque sur un échafaudage aura pris trois jours en juin 2017.

S Rey photographie par J Judge. 20 juin 2017.
Lo cat modèle.
Photo en compagnie d’Agnès lors de sa visite. Photographie J. Judge 20 juin 2017.

Resteront dans la mémoire et sur les photographies, le joli bleu outremer clair de Dubonnet, le chat qui avait la tête inclinée, mais borgne, l’homme au chapeau Haut de forme à droite. 

Chers lecteurs, je vous remercie pour votre attention. Je remercie les marseillanais qui ont bien accueilli Lo Cat, pour leurs compliments et leurs encouragements… 

Et vive le Chat !

Blog

Articles

Janvier 2018 Midi-Libre 27 novembre 2017 : LoCridaire numéro 58.   http://thau-infos.fr/index.php/commune/marseillan/27534-le-retour-du-chat-lo-cat   @Marseillan34340 : Belle restauration du patrimoine publicitaire par @sandrinerey , artiste-copiste ! à suivre ! #magsudmedia #sandrinerey pic.twitter.com/O5qiMsTDT3 — magsud (@magsudmedia) June 20, 2017